Les retombées du Marathon Baie-des-Chaleurs dans la région

LE MARATHON BAIE-DES-CHALEURS SOUTIEN LES ORGANISMES DU MILIEU ET APPORTE D’IMPORTANTES RETOMBÉES DANS LA BAIE-DES-CHALEURS

Le comité organisateur du Marathon Baie-des-Chaleurs est fier de participer au développement et au rayonnement de son milieu. Chaque année, plus de 200 000 $ de dépenses directes sont associées à l’événement qui attire 2 000 coureurs à Carleton-sur-Mer. De plus, depuis sa création, le Marathon Baie-des-Chaleurs est associé à la campagne de financement de la Fondation Baie-des-Chaleurs et encourage aussi financièrement la réalisation de divers projets jeunesses.

Un événement payant!

Selon les statistiques d’inscription, 51 % des participants proviennent de l’extérieur de la Baie-des-Chaleurs. L’événement attire donc une clientèle considérable qui consomme dans les commerces d’ici lors de leur séjour. Pour David Comeau, propriétaire du Manoir Belle Plage, la fin de semaine du Marathon donne le coup d’envoi pour sa saison touristique. Il héberge essentiellement des coureurs durant cette fin de semaine. Il leur propose un souper de pâtes et un départ tardif pour les accommoder. Mathieu Viens, propriétaire du Marché Viens Métro a quant à lui vu ses ventes augmenter d’année en année durant la semaine du Marathon. Il est le commanditaire associé au 21,1 km depuis 6 ans.

Le Marathon Baie-des-Chaleurs est également témoin des retombées positives qu’il apporte dans la région au niveau des saines habitudes de vie. Selon Mario Moses, président de l’organisation, « il est d’autant plus satisfaisant de voir des gens d’ici se prendre en main et relever un défi, que ce soit un marathon ou un 10 km à la marche. Le but c’est de faire bouger les gens et pour certains, le Marathon Baie-des-Chaleurs est leur source de motivation ». Le maire de Carleton-sur-Mer, Mathieu Lapointe, souligne aussi que « l’événement, en plus de faire bouger des centaines de personnes dans un cadre naturel exceptionnel, contribue énormément à ce que Carleton-sur-Mer se démarque comme ville active ».

En soutien aux jeunes participants à la Course du Grand défi Pierre Lavoie

Chaque année, le Marathon Baie-des-Chaleurs offre 1 000 $ à un projet jeunesse en échange de leur participation comme bénévole à la journée de l’événement. En 2018, l’organisme soutiendra un groupe de jeunes de niveau secondaire qui s’entraînent pour participer à la Course du Grand défi Pierre Lavoie. Supervisés par l’organisme Bouge pour que ça Bouge, ces jeunes de la Baie-des Chaleurs iront, les 12 et 13 mai, courir à relais la distance entre Québec et Montréal (270 km) et ce, jour et nuit.

Complice de la Fondation Santé Baie-des-Chaleurs

Cause associée à l’événement depuis 2013, les coureurs du Marathon Baie-des-Chaleurs ont remis près de 30 000 $ à la Fondation Santé Baie-des-Chaleurs afin d’améliorer l’accès à des équipements médicaux dans notre région. Lors de leur inscription, les participants peuvent ajouter un montant en don qui sera remis à la cause. Ils peuvent aussi s’enregistrer comme Complice de la Fondation et recueillir des dons par eux-mêmes pour soutenir le service de zoothérapie à l’hôpital de Maria.

Pour Élise Lantagne, directrice de la Fondation Santé Baie-des-Chaleurs, « la principale raison pour laquelle on s’associe au Marathon Baie-des-Chaleurs est son extraordinaire capacité à mobiliser la communauté en plus d’être une excellente tribune pour accroître la sensibilité aux saines habitudes de vie ainsi qu’aux valeurs de partage et de solidarité citoyenne. »

Il est encore temps de vous inscrire!

Jusqu’à maintenant, environ la moitié des dossards sont réservés. Il reste encore de la place dans toutes les distances proposées, soit le 1 km, le 5 km, le 10 km, le 21,1 km et le 42,2 km. Le Marathon Baie-des-Chaleurs vous invite à vous inscrire rapidement pour réserver votre place sur la ligne de départ. De plus, les tarifs préférentiels prennent fin le 31 mars.

 

Le 3 juin 2018

Viens carburer à l’ai salin!

www.marathonbdc.com

À qui la chance?

Tu fais partie d’une équipe sportive ou d’une association de jeunes (maison  des jeunes, comité étudiant)? Tu as le goût de t’engager dans la communauté et de garnir les coffres de ton organisation?

En échange de 35 bénévoles pour la journée du marathon du 5 juin 2016, le comité organisateur vous remettra un montant de 1000$ à investir dans votre club.

Vous avez jusqu’au vendredi 15 avril 2016 pour soumettre votre candidature. Un tirage au sort sera fait advenant le cas où plusieurs clubs étaient intéressés. Quelques organismes de la région se sont déjà prévalus de ce privilège. On laissera donc la chance aux autres.

Votre candidature devra être accompagnée des 35 noms et adresses courriel et numéro de téléphone de chacun des bénévoles qui représentera votre club. Il faudra prévoir des substituts si une personne ne peut pas se présenter la journée de l’évènement. Veuillez faire parvenir votre candidature à l’adresse :

marathonbdc@gmail.com

Le comité du marathon BDC se réserve le droit de placer les bénévoles aux endroits stratégiques.

  • Il est à noter que la réunion des bénévoles aura lieu le dimanche 29 mai 2016, à 9h,  à Carleton-sur-Mer à la salle Charles Dugas.

Courir l’hiver ça demande du courage… Et vous en avez!

18 janvier… Je lis sur les médias sociaux que c’est la journée la plus déprimante de l’année… Ha bon ?! Que faites-vous pour contrer la déprime? Une petite marche, une petite course, un cours de groupe où les fous rires sont permis…

Allez, osez sortir, même l’hiver!

Même si on a le bout du nez gélé et la morve qui coule, même si on a toujours froid avant de commencer et que ça demande parfois vraiment beaucoup de courage pour sortir à -15 degrés, même si dès qu’on arrête on sent notre sueur se glacer dans le dos et qu’on a tous ancrée dans notre cerveau la phrase de notre mère qui dit : « Rentres! Tu vas attraper la mort! »

Allez-y, osez, la douche sera encore plus agréable.

Osez, osez… Facile à dire !

Pour vous préparer, voilà quelques conseils de nos fidèles ambassadeurs coureurs de la Baie-des-Chaleurs, Catherine Cormier et Gaston Berthelot.

1. Habillement multicouches : 
On conseille 2 à 3 couches, la dernière devrait faire office de coupe-vent et celle près du corps peut être en laine mérino (préférence de Gaston). Ce dernier met aussi deux paires de bas. Catherine, quant a elle, porte un cache-cou avec des ouvertures pour la bouche et le nez lorsqu’il fait sous -12 à -15.
2. S’hydrader:
Même si l’on ressent moins le besoin de boire, il est important de bien s’hydrater. Gardez de petites bouteilles près de votre corps.
3. Se mettre à l’abri:
Sur le bord de la mer, face au vent, ça peut être très froid et épuisant. Si possible, prévilégiez les endroits boisés, moins exposés.
4. Y aller progressivement: 
Courir sur la neige, c’est un peu moins rapide et ça fait travailler les chevilles différemment. Il est conseillé de commencer progressivement au début de l’hiver (un peu plus lent, un peu plus court) pour éviter les blessures. Donc pas de panique si votre pace est moins bon qu’à l’habitude.
5. Amusez-vous et prenez le temps d’admirer la nature!
Et vous, quels sont vos trucs pour courir l’hiver?